Apocalypse.exe

 

20161011_145718

 

Submergés à brûle-pourpoint dans la vision d´Hollywood,
le soir, après dîner en famille,
hallucinations et revues de presse.
Nous effeuillons la fleur pixelisée,
la forêt carnivore qui crache des corps.
Le mont dépouillé hurle sous le feu,
tandis que les points cardinaux brûlent.
Le sirocco fissure l´écorce des derniers arbres,
la salicorne vole à la falaise.
Des nuages de poussière, à belles dents contre les oiseaux,
des balles perdues dans le brouillard acide.
Des crânes et des cornes, des plastiques et des squelettes.
Des ouragans se lancent par des précipices,
le temps exécuté à bout portant.
Des pneus en feu et des chants lugubres
lancent une colonne de suie vers le ciel,
là où des drones aliénés guettent,
des yeux éloignés qui pleurent du poison sur la foule.
Pas de jour ou de nuit, l´espace voilé,
habité par des images dystopiques et brutales,
qui, en floutant le mystère, modèlent notre visión.
Sombrés comme des ruines dans la désolation,
en fuyant vers le néant et la peur.

 

A.S.Puche – Para feu ©2017

 

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

w

Conectando a %s